FCE se place sur une « Trajectoire MICE 2025 » et accélère sur Destinations Innovantes Durables

Etudier c’est bien, transformer les préconisations en actions c’est mieux ! Les projections issues de l’étude prospective MICE 2025*, qui étaient présentées à Rennes lors du dernier Forum Innov & Tech, soulignent le besoin rapide d’agir ou d’accélérer dans plusieurs domaines pour continuer à développer durablement l’activité des rencontres et événements professionnels, et le tourisme d’affaires.

Parmi les priorités affichées, la mise en œuvre du référentiel Destinations Innovantes Durables adossé à la norme ISO20121, composé de 8 enjeux majeurs et 26 actions, et qui emmène dans un premier temps une vingtaine de villes et métropoles soucieuses de faire certifier leurs engagements en matière de RSE et de développement durable (mobilité, valorisation du patrimoine, inclusion, mesure GES…). 

Soutenue notamment par les réseaux France Urbaine et UNIMEV, cette démarche structurante et ambitieuse, dont le développement est suivi par l’ADEME, a vocation à fédérer davantage de collectivités et de partenaires locaux, d’autant que l’approche est globale et intègre autant le MICE que le tourisme d’agrément.

Mais d’autres actions importantes, qui devraient associer partenaires publics et privés, sont au programme de « Trajectoire MICE 2025 – Le futur des villes et des événements », comme : 

– la définition de nouveaux indicateurs de performance pour orienter l’évolution de nos modèles économiques,

– le renforcement des efforts marketing autour des spécificités du territoire (synergies avec pôles d’excellence, écosystème d’acteurs consolidé, mise en récit…)

– la mise en place d’un incubateur pour créer et développer des événements stratégiques en lien avec les territoires et les filières d’avenir,

– l’investissement pour adapter et régénérer nos équipements, mais aussi pour améliorer l’acculturation des équipes aux enjeux du numérique via des programmes de formation et l’identification de bonnes pratiques à l’international,

– le développement d’une offre « bleisure » en correspondance avec l’évolution des comportements et attentes des participants aux événements, mais aussi pour augmenter la part de participants physiques, ainsi que leur durée de séjour sur place,

– la promotion d’une personnalisation de l’expérience grâce au numérique qui passe notamment par l’identification de profils de visiteurs et la proposition d’offres adaptées, selon un protocole de collecte et de partage de la donnée respectueux des normes RGPD,

Dans ce contexte, FCE va consolider sa démarche Innov & Tech créée en 2015, qui associe 25 entreprises innovantes, en renforçant les ressources allouées et en ouvrant le dispositif à de nouveaux partenaires intéressés par la feuille de route « Trajectoire MICE 2025 – Le futur des villes et des événements ».

Parallèlement, et de façon complémentaire, FCE agit auprès du Gouvernement, en concertation avec les principales organisations professionnelles de la filière (UNIMEV, LEVENEMENT, Coésio…), pour intégrer plusieurs actions fortes dans le Plan de reconquête et de transformation du tourisme (volet événementiel et tourisme d’affaires). Parmi les objectifs : stimuler la demande, promouvoir les atouts français et investir pour se former et transformer l’offre.

* Etude MICE 2025 par Nova Consulting, initiée par FCE et réalisée en partenariat avec la Banque des Territoires et Accor.