Annecy

Annecy FFA17Qui est le grand gagnant du Festival International du Film d’Animation 2017 ?

 

Depuis 1960 le Festival International du Film d’Animation (FIFA) se tient à Annecy. Chaque année depuis 1998, le mois de juin accueille des films d’animations (dessins animés, pâte à modeler, ombres chinoises, papiers découpés etc) du monde entier.

 

Ce festival, très réputé, permet aux professionnels de se retrouver et aux grand public (7000 spectateurs chaque soir) de visionner des films sur un écran géant spécialement installé sur l’esplanade du Paquier en bord de lac.

 

Avec plus de 115000 entrées sur une semaine, 9000 professionnels et 300 journalistes, 28 prix, cet événement majeur ne passe pas inaperçu à Annecy.

Pour sa 41ème édition, le festival met à l’honneur le cinéma d’animation chinois et 250 films seront présentés en compétition (sur 2800 propositions) dans les catégories suivantes : courts métrages, longs métrages, films de fin d’études, films de télévision et de commande.

Retour sur l'événement : 

C’est la fête pour le Japon à Annecy. Le jury présidé par Céline Sciamma, co-scénariste de Ma vie de Courgette, grand prix de l’an passé, a largement plébiscité le pays du Soleil Levant dans son palmarès tandis que le public a choisi un hommage à Van Gogh. Si on regrette l’absence de notre chouchou français Zombillénium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord, on ne peut que se féliciter de ces prix récompensant des œuvres magnifiques au sein d’une compétition très riche.

Tous à la mer pour le grand prix

C’est la fête pour l’excellent distributeur Eurozoom qui reçoit le Cristal, grand prix, pour le craquant Lou et l’île aux sirènes (sortie le 30 août) de Masaaki Yuasa. Cette comédie musicale animée a galvanisé le public en racontant les aventures d’une adorable créature marine amoureuse de musique pop ! Il suffit qu’elle entende un air entraînant pour que des pieds lui poussent et qu’elle fasse danser une petite ville côtière paisible.

Le devoir de mémoire du prix du jury

C’est la fête pour Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi (sortie le 13 septembre) récompensé par le prix du jury. La vie quotidienne d’une gamine dans le Japon de la Seconde Guerre mondiale a ému par sa pudeur pour plonger dans une petite ville rurale non loin d’Hiroshima. Cette chronique bouleversante était l’un des moments forts du festival.