Etudes et tendances


Etude sur l’impact économique de l’activité « congrès »

France Congrès, associé aux principaux acteurs du secteur, a mené en 2012 une étude sur les retombées économiques des congrès en France. Première par son envergure avec 3 200 congressistes français et étrangers interrogés, l’étude complète celle menée en 2011 sur les foires et salons. Cette étude partenariale a permis de souligner l’impact de l’activité sur les territoires et son poids économique : les congrès sont à l’origine de plus d’un milliard et demi d’euros de retombées économiques en France en 2011. Ils constituent avec les salons, une filière économique fortement tirée par l’international, essentielle à l’attractivité de la France et de la région capitale ainsi qu’au rayonnement de leur excellence économique.

lien vers la synthèse de l'étude

Etude sur l’impact économique de l’activité « salons »

Menée dans 20 salons français de septembre 2010 à février 2011, auprès de 2 700 exposants et plus de 4 000 visiteurs français et étrangers, cette étude co-produite par les principaux acteurs du secteur a permis d’évaluer les retombées économiques de l’activité des foires et des salons à 5.8 milliards d'euros pour la France – et 3.9 milliards pour la région capitale. Première d’une telle envergure sur cette filière essentielle à l’attractivité économique de la France et de la région capitale, cette étude a notamment permis de montrer que la France est une destination très prisée par les entreprises étrangères et que les étrangers constituent aujourd’hui incontestablement le véritable moteur de la croissance du secteur des foires et salons dans notre pays.

lien vers la dernière étude

 

Etude concurrentielle

 

France Congrès, en partenariat avec la Direction du Tourisme, la DIACT, Maison de la France et l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris, a réalisé en 2005 une étude sur le positionnement concurrentiel de la France à l'échelle européenne. Les aspects quantitatifs et qualitatifs des offres, les moyens dédiés au fonctionnement et les développements en cours ont été étudiés. L'analyse a porté sur 15 pays : Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Hongrie, République Tchèque, Italie, Espagne, Portugal, Suisse, Danemark, Suède, Finlande et Norvège.

 

« les résultats de cette étude sont réservés aux membres de France Congrès »

 

 

Etude sur les Pôles de compétitivité

 

La France a lancé en 2004 une nouvelle politique industrielle destinée à encourager l'innovation pour améliorer la compétitivité et l'attractivité de son territoire, favoriser la croissance et l'emploi et conforter au niveau local l'implantation d'activités essentiellement industrielles et à fort contenu technologique. Cette politique s'appuie notamment sur la mise en place de pôles de compétitivité. La nécessité de disposer de retombées observables de ces actions pour les pôles de compétitivité, et le secteur des rencontres professionnelles ont conduit France Congrès, la DATAR et Atout France à mener une étude au niveau national visant à analyser les synergies et le potentiel de développement commun entre ces deux types d'activités.

 

« les résultats de cette étude sont réservés aux membres de France Congrès »


A voir aussi :
Bibliographie
Les principaux acteurs